Puncak jaya – AVEC FRAIS DE PORT

23,30

Puncak Jaya

DEUX ALPINISTES EN TERRITOIRES PAPOUS

« Comment veux-tu que deux intellectuels puissent se supporter dans une tente cernée par les Papous ? D’autant que tu n’as pas lu les récits de Philip Temple, d’Heinrich Harrer, de Dick Isherwood. Sinon tu saurais qu’au pied du Carstensz, il pleut comme zébu qui pisse ; qu’on s’y morfond sous la tente ; que rien ne résiste à l’humidité… surtout pas l’humeur des ascensionnistes. »

En 1979, Jean Fabre et Bernard Domenech réussissent la première française du point culminant du continent océanien, le mont Carstensz ou Puncak Jaya, situé en Irian Jaya, la partie occidentale de la Nouvelle-Guinée. Ce sommet perdu dans la jungle, et dont l’altitude frise les 5 000 m, n’avait alors été gravi que cinq fois.

En 1979, l’état d’urgence avait été déclaré en Irian. Les Papous étaient chassés de leurs territoires et les étrangers n’étaient pas autorisés à y pratiquer le tourisme, encore moins l’alpinisme.

Jean Fabre et Bernard Domenech parviennent malgré tout à se faufiler entre les mailles du filet ; une clandestinité qui ajoute une grosse pincée de sel au récit de leur aventure !

Catherine Destivelle, directrice des éditions du Mont-Blanc
« Un récit captivant, vivant et drôle qui ne manquera de passionner et faire rire le lecteur, amateur de montagne ou non. »

Jean Fabre

300 pages

Catégorie :

Description

Puncak Jaya

DEUX ALPINISTES EN TERRITOIRES PAPOUS

« Comment veux-tu que deux intellectuels puissent se supporter dans une tente cernée par les Papous ? D’autant que tu n’as pas lu les récits de Philip Temple, d’Heinrich Harrer, de Dick Isherwood. Sinon tu saurais qu’au pied du Carstensz, il pleut comme zébu qui pisse ; qu’on s’y morfond sous la tente ; que rien ne résiste à l’humidité… surtout pas l’humeur des ascensionnistes. »

En 1979, Jean Fabre et Bernard Domenech réussissent la première française du point culminant du continent océanien, le mont Carstensz ou Puncak Jaya, situé en Irian Jaya, la partie occidentale de la Nouvelle-Guinée. Ce sommet perdu dans la jungle, et dont l’altitude frise les 5 000 m, n’avait alors été gravi que cinq fois.

En 1979, l’état d’urgence avait été déclaré en Irian. Les Papous étaient chassés de leurs territoires et les étrangers n’étaient pas autorisés à y pratiquer le tourisme, encore moins l’alpinisme.

Jean Fabre et Bernard Domenech parviennent malgré tout à se faufiler entre les mailles du filet ; une clandestinité qui ajoute une grosse pincée de sel au récit de leur aventure !

Catherine Destivelle, directrice des éditions du Mont-Blanc
« Un récit captivant, vivant et drôle qui ne manquera de passionner et faire rire le lecteur, amateur de montagne ou non. »

Jean Fabre

300 pages

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Puncak jaya – AVEC FRAIS DE PORT”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *